La planification de l'entraînement consiste à subdiviser la durée du programme d'entraînement en cycles. L'intérêt de périodiser la durée de l'entraînement est de pouvoir manipuler certaines variables comme l'intensité, le volume, la fréquence, le nombre de séries et de répétitions.... La périodisation de l'entraînement permet d'augmenter l'efficacité de la production mais aussi de contrer les effets nuisibles du surentraînement qui conduit à la perte d'entrain...
Les grosses unités motrices, celles qui produisent le plus de force, sont recrutées à partir de 85% de 1RM. C’est pourquoi l’intensité de votre entraînement devra se situer dans la fourchette 80%-95% de 1RM. Si votre maxi est de 100kg, vous devrez utiliser des charges comprises entre 80kg et 95kg pour développer votre force maximale. Précisions terminologiques : les répétitions effectuées entre 90% et 100%...
3 – Gardez une répétition en réserve Les anglo-saxons appellent cela « to leave one rep in the tank ». Garder une répétition en réserve sur chaque série évite de surcharger le Système Nerveux Central. Aller à l’échec musculaire – « Failure » pour les fans de Flex Magazine – à la manière d’un bodybuilder est donc déconseillé en matière de développement de la force maximale. Bien sûr, ce n’est pas une...
Les deux points précédents m’amènent à parler de la table de Berger. Cette table permet de connaître en théorie le nombre de répétitions que vous pouvez effectuer à un certain % de 1RM. Bien sûr votre myotypologie (% de fibres I, IIa, IIx) et votre expérience de l’entraînement sont des facteurs qui peuvent influencer le nombre de répétitions, mais en général c’est un indicateur fiable....
UA-73381299-1